YS Féminin s’est incliné pour son retour au jeu, samedi contre GC (0-5). L’entraîneur Micael Dias se montre toutefois optimiste : il a vu de belles choses pour ce match de reprise.

YS : Micael Dias, nos féminines s’inclinent 0-5 face à GC pour ce premier match de la saison. Le score est un peu sévère, non ?

MD : C’est un score qui ne reflète pas la physionomie du match, je trouve aussi. On a un bon équilibre dans le jeu pendant une bonne trentaine de minutes. On prends deux buts sur des erreurs que l’on doit absolument éviter. On va les corriger et, dès la semaine prochaine, on ne devrait plus les commettre. Mais nous n’avons pas à rougir de notre performance. Certes, lors de notre deuxième mi-temps nous avions moins le ballon et l’on sentait une certaine fatigue, mais en première je n’ai pas vu une nette différence entre l’adversaire et nous. Nous avons su nous créer des occasions, GC aussi. Mais dans le jeu, nous avons répondu présent.

YS : La différence s’est notamment faite après la pause.

MD: Oui, c’est là ou GC a pris le dessus, nos joueuses ont commencé à courir dans le vide et à faire des mauvais choix, tant au niveau des passes, des courses, que sur le placement lorsqu’il fallait fermer les espaces. Si tactiquement parlant on est bien en place, on peut s’attendre à ce que l’adversaire fasse des erreurs. À un moment donné, on a trop laissé de libertés. Il suffit d’un mètre pour que tout change et que l’adversaire trouve la faille pour se rapprocher de nos buts.

YS : Qu’a-t-il manqué aujourd’hui à YSF pour se montrer plus solide défensivement ?

MD : il nous a manqué la tête. Lorsque l’on jouait avec la tête, on était bien. Dès que nous avons pris le premier but, une partie de l’effectif est entrée dans l’émotionnel et nous avons perdu ces joueuses. Tant que l’on joue avec notre tête et qu’on réfléchit à nos actes, cela peut fonctionner. Si on entre dans l’émotion, on se déconcentre et l’adversaire en profite.

YS : Le week-end prochain YSF affronte Servette. Un mot sur cette rencontre ?

MD : Le but maintenant est de visionner cette rencontre, d’en sortir les éléments positifs à garder, reprendre les éléments négatifs, analyser cela avec l’équipe et travailler dès lundi sur le terrain pour être prêt samedi prochain à 19h. L’objectif est de faire des points et de continuer notre progression parce que l’équipe a du potentiel. À nous de bien l’exploiter et d’avancer dans la bonne direction.